Ce site est réservé pour les professionnels de santé.

solution à diluer pour perfusion

Effets indésirables d’origine immunologique

Le traitement par nivolumab, en monothérapie ou en association a l’ipilimumab, est associé à une augmentation des risques d’Effets Indésirables d’origine Immunologique (EII) sévères pouvant inclure des pneumopathies inflammatoires, colites, hépatites, néphrites et dysfonction rénale, endocrinopathies, réactions cutanées, et autres EII, (détaillés après) ainsi qu’un risque potentiel de complications de transplantation allogénique de cellules souches hématopoïétiques chez les patients atteints d’un lymphome de Hodgkin classique (LHc).

Ces effets indésirables d’origine immunologique pouvant survenir plusieurs mois après la dernière dose de nivolumab.

Un diagnostic précoce et une prise en charge appropriée des effets indésirables sont essentiels pour réduire les complications menaçant le pronostic vital.

Les patients et le personnel soignant doivent être informés sur les symptômes de ces effets indésirables d’origine immunologique et doivent être sensibilisés à l’importance de les notifier immédiatement à leur médecin prescripteur. La carte d’alerte patient doit être donnée aux patients lors des visites et être utilisée comme support de discussion sur les risques d’effets indésirables.

Les patients devront présenter la carte d’alerte à tous les professionnels de santé impliqués dans leur parcours de soin.

Une détection précoce et un traitement approprié des effets indésirables sont essentiels pour réduire les complications menaçant le pronostic vital.

Notifier tout effet indésirable suspecté lié au traitement, selon le système national de pharmacovigilance